↑ Zurück zu Startseite

appel en français

Guerre. Pouvoir. Fuite
Brisons l’inconscience!
Développons des perspectives
pour une démarche
antimilitariste et antiraciste
pendant le War-starts-here-camp
31. Juillet – 6. Août 2017
près du centre d’entrainement de combat
dans la Altmark (GÜZ) à D 39638 Potzehne

pdf: imprimez l´appel vous-même
l´affiche

Brisons l’inconscience ensemble

Les images des réfugié.e.s et des migrant.e.s ont disparu de la sphère publique. Et pourtant ces gens-là existent toujours. Par milliers ils doivent quitter leurs maisons pour partir à la recherche d’un lieu de vie plus sûr, sous des conditions inhumaines et dangereuse. Des centaines de personnes se noient toujours dans la Méditerranée. Des centaines de milliers de personnes sont laissées dans des campements misérables en-dehors des frontières de l’europe, très mal approvisionnés et sans réelle perspective de changement possible. Nos vie se sont éloignées de celles de ces gens là, nous ne les avons plus devant les yeux, pas même leur souffrance et la misère et la façon inhumaine de gérer tout ça.

Et ici?

Beaucoup de gens se sont bougés et se bougent toujours avec plein d’énergie pour accueillir les réfugié.e.s et migrant.e.s. La structure de la “culture de bienvenue” , louée très souvent en public, a été incorporée par la politique assez rapidement sans faire du bruit. Le droit d’asile a été modifié de façon à le rendre quasi inaccessible et les conditions d’asile ont été renforcées. La protection des frontières et les contrats concernant les camps de détention dans les pays que les gens fuient font en sorte qu’il n’y a plus personne qui arrive ici. Les pays d’origines sont de plus en plus déclarés comme étant “sûr”, ce qui donc légalise l’expulsion vers ces pays-là.

Les réfugié.e.s sont bloqué.e.s dans un circuit d’attente épuisant pendant des années, atteins de peur et incertitude. Des expulsions spontanées se passent au quotidien. Le désespoir et l’incapacité d’agir aggravent leurs expériences de la guerre, de la terreur et de la fuite.

L’état met en place des barrières très fortes contre toute sorte d’engagement pour une démarche solidaire et humaine envers les personnes cherchant de la protection. Au lieu de combattre les raison de la fuite, des nouvelles raison sont causée pas l’export d’armes, la militarisation et l’engagement dans les guerres. Cela renforce le sentiment d’impuissance et d’affaiblissement, mais fait en même temps grandir la volonté de se défendre ensemble contre cette politique inhumaine.

Il est temps de se mettre ensemble et de développer des perspectives pour trouver des moyens pour briser cet inconscience paralysante et pour créer des relations solidaires: ces sont des petits pas vers un changement possible, qui laissent deviner un autre monde derrière l’horizon.

Avec le war-starts-here-Camp nous voulons envoyer un message clair contre ces conditions militaires qui sont derrière les guerres, le terreur, la fuite et la migration. Nous voulons nous battre contre ça et nous engager pour un monde dans lequel personne ne sera forcé de quitter sa maison parce que ses moyens d’existence ont été détruits ou à cause des guerres. Pour un monde sans frontières, ou la vie vaut la peine d’être vécue- partout.

Et pour tout ça, pour y réussir, on a besoin de toi, toi…et toi. Du coup, dépêches-toi et participes à l’échange d’idées pour trouver comment nous pouvons rendre visible l’esprit antimilitariste et antiraciste et grandir dans nos actions. Un autre monde est nécessaire et possible!

Tous et toutes ensemble nous voulons dévoiler cette normalité apparente des conditions militaires, nous voulons déranger, bloquer, être des pierres dans la machinerie.

Nous appelons à la résistance contre le meurtre et la destruction organisée par l’État
Pour les droits sociaux et une bonne vie pour tout le monde!

-Les causes de la guerre et la fuite-
Nous vivons sous des conditions militaires.

Le déchaînement du capitalisme a fait de ce monde un endroit extrêmement dangereux. Après l’effondrement de l’Union soviétique la répartition du monde a recommencé. Ce qui compte c’est l’accès et l’appropriation des dernières ressources et sources d’énergie, l’acquisition de nouveaux marchés et des possibilités d’exploitation. A travers le pouvoir politique et économique, mais aussi de plus en plus par des moyens militaires, la sécurité d’approvisionnement est garantie, ce qui veut dire, garantir sans cesse l’exploitation de l’humain et de la nature et garantir le flot de marchandises mondial, mais pas l’approvisionnement des personnes. Ce qui compte, c’est le maintien du système économique mondial présent et la production de ses crises.

Et pourtant ce système avec sa logique qui pue la croissance et le profit et qui met ses intérêts au-dessus des gens, vole les moyens d’existence de millions de personnes, partout, de plus en plus. Même dans les nations industrielles assez riches la brèche entre les pauvres et les riches augmente continuellement.

Les crises, les guerres, le changement climatique, la pauvreté et la migration sont strictement connectés avec ce système destructeur qui est la base de notre “prospérité” et montre les limite de celui-ci. Forcement nous faisons tous et toutes partie de ce système. Notre façon de vivre et de gérer nos finances contribuent à son maintien. Reconnaître ceci est très important si nous voulons changer quelque chose.

L’allemagne provoque des guerres

L’allemagne a arrêté depuis longtemps sa politique de retenue prônée au début et développe sa propre capacité à faire des guerres. On augmente le budget militaire et renforce l’armement. La militarisation de la société devient normale et est même présentée avec fierté. La Bundeswehr, l’armée allemande, qui à cessé d’être une armée défensive pour devenir une armée d’attaque, a été agrandie est déjà impliquée dans plusieurs guerres partout dans le monde. Dans l’OTAN, mais aussi comme étant un État assez puissant dans l’UE, qui elle aussi militarise de plus en plus, l’État allemand travaille son pouvoir décisionnel, tout en l’appelant «responsabilité de gestion internationale». L’OTAN, sous la direction des états-unis, garanti ses intérêts économiques et politiques face à la concurrence mondiale en utilisant des moyens militaires. L’allemagne joue un rôle assez important dans ce mécanisme. Des transports de machinerie vers des régions en guerre pour l’armée etats-unienne se réalisent à travers la base militaire de Ramstein et cette base s’utilise aussi pour guider des drones qui ont déjà tué des milliers de personnes dans le monde.
La base militaire aérienne de Büchel sert toujours comme dépôt pour 20 missiles nucléaires qui peuvent être amenés dans les zones d’utilisation avec des avions de combat allemands.
Même si le gouvernement allemand n’est pas impliqué dans toutes les guerres ou présente ses guerres comme étant des missions de paix, les armes allemandes sont vendues avec détermination et sans gène, même dans les régions en guerre. L’arabie saoudite et les émirats arabes unis sont les meilleurs clients de l’allemagne concernant les armes.

Une militarisation de plus en plus puissante est entrée dans toutes les sphères de la société. Avec des campagnes très douteuses, l’armée allemande essaie de recruter des jeunes- elle est présente sur des foires et à l’école, organise des journées des portes ouvertes et fait des énormes efforts pour s’incruster médiatiquement comme étant une chose tout à fait quotidienne.

Au même temps les médias utilisent une rhétorique de guerre plus ou moins visible. Les attaques terroristes et la « crise de réfugiés » sont instrumentalisées pour alimenter les peurs des gens. Les migrant.e.s représentent une menace- le repli de l’UE et les guerres sont là pour défendre la sécurité de l’intérieure. Les groupes populistes et les groupes d’extrême droite adressent l’inquiétude des gens et l’utilisent pour leurs campagnes de dénigrement. Ceci crée une telle atmosphère sociale qui rend possible de décider l’augmentation du budget militaire et d’armement, ainsi que l’agrandissement de l’armée et son utilisation croissante dans des guerres sans forte opposition. C’est simple de gouverner les gens qui ont peur. Qui est-ce qui s’intéresse aux droits de l’homme? La sécurité de l’intérieur sert comme passe-partout pour contourner les droits de l’homme et pour préparer la lutte contre la résistance de l’intérieur.

Participes au camp

Depuis plusieurs années le war-starts-here-camp à Potzehne réussit à rassembler beaucoup de gens différents. Discuter et réaliser des actions ensemble a déjà accompli quelques changements chez les participant.e.s du camp et les gens de la région. Et nous nous somme toujours bien amusé.e.s.

Nous nous rassemblons pour informer sur les guerres et leurs préparation, pour voir la situation plus clairement et analyser les contextes. Il y a beaucoup d’approches différentes dans les mouvements émancipateurs et ça ne s’arrête pas à la guerre et au militarisme. C’est dans ce contexte qu’on aimerait développer ce qu’il y a de commun dans notre résistance, de renforcer la résistance qui existe déjà sur place et discuter et respecter les différences entre nos idées. Il nous est très important de faire un pas vers la population dans les alentours du GÜZ, de rentrer en contact avec elleux et d’établir une communication, peut-être même plus que ça….

Pour ce camp (le sixième déjà) nous voulons renouer avec la thématique de la dernière fois. “la guerre cause la fuite” est toujours une thématique actuelle. Cette fois-ci il est important pour nous de développer des perspectives antimilitaristes et antiracistes. Brisons l’inconscience ensemble! Le camp à Potzehne sera le lieu pour ça. Nous cherchons une discussion sur pied d’égalité avec tout le monde qui est poussé en avant par la même valeur: l’aversion des conditions destructrices qui sont présentes partout.

Ça sera un camp auto-organisé qui vit et s’épanouit par l’engagement des participant.e.s. Si tu vois qu’il manque quelque-chose, c’est peut-être à toi de l’organiser! Le camp se veut un lieu social où nous essayons de vivre le contraire d’une société qui est corrompue par le pouvoir dans chaque fibre et nous y opposons notre utopie concrète.

 

-La guerre commence ici- Notre résistance aussi-

Le GÜZ (Centre d’entrainement de combat) et la ville artificielle d’entrainement “Schnöggersburg” et pourquoi on s’engage précisément ici:

Nous voulons nous opposer à la mobilisation militaire, pas seulement dans la tête des gens mais très pratiquement. Le désarmement est un travail pratique. Nous ne pouvons pas faire confiance à la politique, nous devons plutôt prendre en main les choses nous-mêmes.

Nous avons choisi un point de départ qui a déjà servi comme point de cristallisation pour des actions antimilitaristes ces dernières années, et qui donc va le rester à cause de sa fonction comme lieu de préparation pour des activités militaires et son combat de la résistance dans les villes et à la campagne.

Le GÜZ dans l’Altmark (région d’allemagne) étant le terrain d’entraînement de combat le plus moderne de l’europe beaucoup de facettes de guerres et militarisation vers l’extérieure et l’intérieure se focalisent.

Sur un terrain militaire de 230 km², l’armée s’entraîne pour la guerre avec des techniques modernes et des systèmes d’armes laser de simulation. Les soldats allemands se préparent pour leur mobilisation à l’étranger.
Le propriétaire “Rheinmatell Dienstleistungszentrum Altmark” loue le terrain à l’armée allemande et celles d’autres pays membres de l’OTAN, met à disposition les équipements et la technique, et prépare les analyses militaires. En plus ils emploient des mercenaires dans la préparation, les entraînements et dans les guerres.

Ils ont bien avancé ces dernières années sur le chantier de la ville gigantesque de “Schnöggersburg” qui a comme but de devenir un lieu d’entrainement de combat des emeutes en ville ou à la campagne. Maintenant la Bundeswehr y présente leur installation dans la forêt avec des photos de pub de la seule station de métro de Sachsen-Anhalt (la région), un stade et un immeuble sacral multifonctionnel.

Et en même temps le GÜZ est une énorme publicité. En 2011 la russie avait commandée un site similaire, qui a été livré à moitié avant le début des sanctions; Les émirats arabes unis ont commandé un centre d’entraînement complet en 2010 à Rheinmetall Defence avec une valeur totale de 70 millions d’euros. Ses troupes ont été familiarisées sur place avec la technique. En même temps Rheinmetall est le plus grand fournisseur d’armes de petite taille au monde et vend des usines de munition toute entière, par exemple à l’arabie saoudite.

Ici la guerre et le combat des emeutes sont experimentés, travaillés et préparé. La guerre commence ici.

Nous voulons rendre visible ce lieu central dans la préparation des guerres et déranger son déroulement quotidien- la machinerie de guerre bien entretenue- avec des actions variées.

Depuis octobre il y a des rencontres antimilitaristes régulières- des réunions nationales et publiques pour mettre en place la mobilisation, l’interconnexion et l’organisation pratique du camp 2017.

  • Devenez actif.ves et participez dans l’organisation!
    Développez vos idées d’action!
    Nous nous verrons sur le camp plus tard!
    Pour faire du camping antimilitariste et antiraciste!
    La guerre commence ici-notre résistance aussi!